Spain figured it out: “the health of the economy depends to a great extent on immigrants“!

LA BONNE SANTÉ de l’économie espagnole dépend en grande partie des immigrés. Telle est la conclusion du rapport sur le poids de l’immigration dans les finances du pays, présentée cette semaine par le bureau économique de la présidence du gouvernement. Réalisée par Miguel Sebastian, principal créateur du programme économique du Parti socialiste espagnol (PSOE) et candidat à la municipalité de Madrid, cette étude entend balayer les clichés sur le rôle néfaste de l’immigration dans la société espagnole. Elle cherche également à faire taire les critiques des opposants aux régularisations de clandestins.

8% of the population, that add 4.7 billion euros to the economy after consumption of public services is accounted for. The results are staggering: “half of the growth of the Spanish economy is the fruit of immigrants’ work.”

Advertisements